Ailleurs

Other... Other... Other... Other...

« L'académicienne Jacqueline de Romilly est morte | Accueil | Petit rappel des lois qui régissent notre vie quotidienne »

26/12/2010

Commentaires

Flux Vous pouvez suivre cette conversation en vous abonnant au flux des commentaires de cette note.

Apolline

J'aime bien ce que tu dis là "insulte au bon goût, aux vrais sentiments et à la décence".

Couvrir ses enfants de cadeaux n'est pas forcément ce que l'on fait de mieux ... Je l'ai fait et ce faisant je leur ai fait du mal ...en leur faisant croire que la vie à la maison et au dehors, c'était que du bonheur ...

Mon plaisir a commencé à être gâché lorsque j'ai vu mes enfants et mes neveux comme délirants, déchirant sans ménagement les papiers cadeaux et criant de joie ...

Mes enfants m'ont ramenée à la raison, lorsqu'ils m'ont avoué qu'ils avaient fait semblant plusieurs noël de suite, qu'ils croyaient au Père Noël, mais qu'ils avaient vu précocement les cadeaux cachés dans le coffre de la voiture.

Le plus déluré avait informé les autres et la troupe complice avait "joué au c..." ça en dit long sur les idées fausses qu'on peut se faire de ses enfants...

On ne prouve pas que de l'amour au travers des cadeaux, mais souvent ses propres désirs de possession de l'autre, qui peuvent être très envahissants pour les enfants, forcer au lien pour les adultes ...

Ne pas tuer, étouffer sous des cadeaux multiformes, l'espace du désir et de la parole de l'autre, me parait être la première et essentielle preuve d'amour.

Quant à l'euphorie qui prend certaines personnes à faire les magasins et à faire chauffer leur CB ... oui, elle frise l'indécence ... et témoigne d'un vrai problème dans le rapport à l'argent (= au caca)...(bon, on va pas se réciter Freud et surtout Fiodor Ferenczi qui a bien travaillé et écrit sur le sujet) ... Finalement, ça fait rire, ces gens qui barbouilleraient bien les murs ! ... :)))

Sergio

Ta réponse me soulage un peu parce que j'avais conscience de faire de la provoc et je m'attendais à me faire remettre à ma place.
Cela dit, mon sentiment est que tout le monde, en effet, enfants comme adultes, fait semblant.
C'est pathétique parce que ça dénote malgré tout un besoin d'y croire et parce que c'est la preuve que cette fête prouve qu'il manque quelque chose dans les relations humaines.
Bien qu'élevé dans une famille de culture chrétienne, je ne suis pas croyant et la symbolique mystique de Noël n'a donc pas de sens pour moi, mais je pense que ceux pour qui Noël représente la célébration de la naissance du Christ y trouvent peut-être plus de satisfaction que les athées qui n'y voient que l'occasion de dépenser de l'argent et de faire la fête.
Je ne nie pas que Noël est également l'occasion de se retrouver en famille mais mon expérience en la matière m'a un peu refroidi et je pense qu'il y a maintes occasions dans l'année de se retrouver entre frères et sœurs, parents et enfants.
Et cette "obligation" de faire des cadeaux m'a toujours parue un peu stressante.

Apolline

Si l'on en croit Férenczi, si on veut pas faire de cadeaux, c'est qu'on serre trop les fesses ! ...

L'idée qu'on doit faire des cadeaux toute l'année ... c'est pas à mourir de rire ?

Et la débauche indécente que tu dis, elle me fait penser au film "La grande bouffe" ...

Apolline

PS :
Plus sérieusement, un cadeau, c'est toujours très ambigü : ça sert dans toutes les cultures à la fois à montrer qu'on est capable de se "déposséder" pour l'autre, mais en même temps ça sert à contrôler l'Autre, sur tous les plans.

Quant au cadeau "partage" : faire découvrir à l'autre, un livre, un lieu qu'on aime ... c'est vrai que c'est quand même sympa de le faire sur le vif, sans attendre noël.

Les religions en elles-même me saoûlent un peu ...elles me sont même odieuses à certains égards. Mais dans leurs messages universels de paix et de fraternité, dans la nécessité de trouver l'apaisement lorsqu'on connait la pire expérience humaine qui est celle de la séparation par la mort, je me retrouve assez, j'en fais mon miel à ma façon.

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.